• 23 octobre 2019

Les premières marques de maquillage

marylin-monroe-pub-makeup

Les premières marques de maquillage

Les premières marques de maquillage 800 450

Les prémices du maquillage

Hello todos,

Aujourd’hui, on se retrouve pour un peu d’histoire ! Je voulais vous présenter les premières marques de maquillage, ces marques sont principalement aux États-Unis. 

Les Prémices

Il faut savoir qu’à l’origine Néron, l’empereur romain et sa seconde épouse Poppée s’éclaircissaient la peau avec ce qu’on appelle de la céruse, c’est du carbonate de plomb mais qui reste très toxique. En effet, pendant plusieurs siècles, le fait d’avoir la peau claire était un signe de noblesse. Il fallait être le plus clair possible. Ils utilisaient également de la craie en guide de khôl pour souligner les yeux. Mais, il faut savoir que le plomb ruinait à la longue le teint et entraînait même la mort lorsqu’il était utilisé de façon abusive. 

Quant aux égyptiens, ils utilisaient de la malachite, une pierre verte et un mélange de fourmis écrasées pour parfaire leur maquillage. 

Autre exemple, chez les Himbas, une tribu africaine de Namibie, la beauté absolue consiste à s’enduire le corps d’une pâte réalisée à partir d’ocre rouge et de graisse animale. 

himbas-tribu-namibie

Sources ici !

Ce n’est qu’à partir du 18ème siècle que le maquillage devient accessible pour tous. Tout le monde s’en donnait à coeur joie, une mouche pour cacher la petite variole, de la poudre blanche pour éclaircir le teint, du rouge sur les joues, sur les lèvres. Bref, la folie du maquillage commençait réellement. 

Mais bien évidement, l’industrialisation est arrivée et des avancées scientifiques sont apparues pour améliorer justement la composition des produits de maquillage. 

Dans les années 1900, le fait de trop se farder a tout de suite une connotation pornographique sauf que les actrices avaient la main lourde sur le maquillage car il fallait grossir les traits pour que le visage puisse être bien mis en avant au travers la caméra. Et oui, nous n’avions pas la HD à l’époque ! Bref, l’époque était au maquillage naturel mais il restait néanmoins important pour les femmes de se farder. C’est à partir des années 20 que le maquillage devient un produit d’usage pour toutes les femmes, notamment avec les nombreuses publicités sur les rouges à lèvres ! 

guerlain-annees-20

Les Pionniers : 

Je vais donc vous présenter 4 marques que j’ai pu découvrir au travers du livre Face Paint de Lisa Eldridge :

George Wesmore : 

George Wesmore est né sur l’île de Wight en Grande-Bretagne, il est boulanger et barbier avant d’ouvrir son salon de coiffure. Mais, il décide de voyager et de partie de l’autre côté de l’Atlantique donc au Canada et aux États-Unis. Il ne cesse de coiffer et maquiller les actrices mais il s’entraîne sur des prostituées car ce sont les seules qui souhaitent se faire maquiller. Il commence également à maîtriser l’art de la perruquerie et initie d’ailleurs ses fils ! Fan de cinéma et persuadé que les studios ont besoin de ses services, il parvient à convaincre le studio Selig de créer un département maquillage. C’est à partir de là que démarre l’avanture de Wesmore et ses fils ! 

george-wesmore

 

Max Factor :

Max Factor es sûrement celui qui a fait naître l’industrie du maquillage ! Il connaissait tous les rouages marketing pour donner envie aux consommatrices d’acheter ses produits ! 

Il est né en Pologne et c’est à l’âge de neuf ans qu’il commence à s’intéresser à l’art de la perruquerie. C’est à 14 ans qu’i décroche son premier contrat au Grand Opéra Imperial de Russie en tant que coiffeur/maquilleur. En 1904, il décide rejoindre les États-Unis avec sa famille pour développer sa carrière. En 1908, il ouvre sa boutique à Los Angeles et crée véritablement sa marque un an plus tard !

Max Factor est connu pour ses perruques mais il se démarque en créant une nouvelle texture pour maquiller le teint. Les stars se précipitent dans sa boutique pour en acheter. C’est le début de la gloire. En 1928, il inaugure son siège social près D’Hollywood Boulevard. 

max-factor-cosmetique

Helena Rubinstein :

Parlons un peu des femmes ! Vous connaissez forcément le nom Helena Rubinstein ?! Elle est également née en Pologne, elle est l’aînée de 8 filles. Elle quitte la Pologne pour Vienne quand ses parents la force à épouser un homme. Elle quitte Vienne pour s’installer ensuite en Australie et c’est durant sont voyage qu’elle va découvrir les produits cosmétiques de chaque pays qu’elle traverse.

Elle s’installe à Melbourne pour travailler aux côtés d’un pharmacien. Elle souhaite recréer la crème de sa mère. En effet, sa mère avait pour habitude de lui appliquer constamment de la crème pour la protéger du froid. La crème Valaze est un succès et lui permet d’ouvrir son salon de beauté à Melbourne, puis Sydney, puis la Nouvelle-Zélande ! Elle décide également de s’implanter à Londres mais également à New York.

La particularité d’Helena Rubinstein est de proposer des soins en fonction du besoin de ses clientes et de s’adapter aux marchés des différents pays. 

helena-rubinstein-cosmetique

Elizabeth Arden : 

On termine avec celle que vous devez connaître encore plus qu’Helena Runbinstein : Elizabeth Arden ou plutôt Florence Nightingale Graham. Elle est née près de Toronto mais nous ne savons pas l’année exacte car elle a toujours menti sur son âge ! À 26 ans, elle emménage à NYC et enchaîne les petits jobs. Elle quitte son emploi au salon Eleanor Adair pour se lancer dans le business avec la créatrice de soins Elizabeth Hubbard. Elle ouvre une boutique sur la 5e avenue visant une clientèle de luxe mais se séparent au bout de 6 mois. Elizabeth garde les locaux et le nom de son ancienne associée. 

En 1912, elle part faire le tour de l’Europe pour découvrir les salons de beauté et bien entendu s’en inspirer ! Elle retourne à New York pour créer ses propres produits cosmétiques. Contrairement à Max Factor qui associait la couleur du maquillage aux cheveux, Elizabeth est persuadée que tout dépendait du style de chaque femme (elle avait bien raison !). 

En 1946, elle est l’une des premières femmes à faire la couverture du Time Magazine ! 

elizabeth-arden

Voilà pour notre dernière présentation !

J’espère que cet article vous aura plu et appris des choses !

Sources : Face Paint by Lisa Eldridge (que je vous recommande +++ !)

Besos mes bichons !

maquillage-pionniers

Laisser une réponse

Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues, dans votre terminal, sous réserve de vos choix.

En poursuivant votre navigation sur le site julestim.fr, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour la personnalisation des contenus et/ou publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord. Vous pouvez changer d’avis et modifier vos choix à tout moment.